Quitter le port d’Honolulu de nuit est une expérience spectaculaire, où se mêlent la féerie des gratte-ciels illuminés qui surplombent les plages et leurs cocotiers, et l’émotion d’un départ vers le grand large.

Kayak (un héros polaire en passe de devenir un héros tropical), est pour sa part de ce convoyage pour éviter une quarantaine à l’arrivée.

© Gaël Lagarrigue – Under The Pole

Nous quittons à nouveau Emmanuelle, Robin, Tom et Camille (on a décidé que la traversée aurait été vraiment trop longue pour nos deux jeunes aventuriers), pour un voyage Nord-Sud à travers le Pacifique qui doit mener le WHY à sa destination finale : Tahiti et la Polynésie Française.

Le Why au mouillage à Hawaï avec l’équipe embarquée au complet ! © Gaël Lagarrigue – Under The Pole

La navigation devrait se dérouler en quatre étapes : deux jours de près vers l’Est pour quitter Hawaii par le Nord et l’Est ensuite, une semaine d’Alizés jusqu’au pot au noir du côté de l’Equateur, du moteur pour le traverser puis enfin une nouvelle semaine de navigation plein Sud, à nouveau dans les Alizés.

Au total, on prévoit donc dix-huit ou dix-neuf jours de mer, ce qui devrait nous faire arriver vers le 8-9 juin à Tahiti.

On quitte donc Hawaii en tirant des bords, dans une mer hachée qui malmène nos estomacs.

Ghislain à la manœuvre © Gaël Lagarrigue / Under The Pole

Ici, les îles impactent considérablement les vents et les courants alentours de sorte que le WHY aura mis finalement trois jours pour quitter l’archipel, dont un mouillage d’un après-midi pour recoudre un génois.

Armand et Ghislain en chantier couture pour réparer le génois déchiré © Gaël Lagarrigue – Under The Pole

Jeudi midi, nous atteignons enfin la pointe Sud-Est de « Big Island », qui symbolise notre au-revoir à ces terres volcaniques du milieu du Pacifique. Si nous sommes passés à l’Est plutôt qu’en route directe vers le Sud-Est, c’est justement à cause de cette éruption volcanique spectaculaire qui défraye la chronique depuis quelques semaines : les nuages de fumée toxique s’épanchent sur l’océan sous le vent de l’île (à l’Ouest donc) et le traverser n’est pas l’idée la plus recommandable. En doublant la pointe Est de Big Island à deux milles nautiques, Hawaii nous salue de la plus improbable manière en nous offrant la vision d’une éruption volcanique depuis l’abri du WHY et de la mer : on a navigué sur un volcan en éruption !

Spectaculaire paysage au départ de Hawaï © Gaël Lagarrigue – Under The Pole

La côte et ses villas ont été désertées, des coulées de lave noire sillonnent le paysage, d’épaisses colonnes de fumée montent vers le ciel : le paysage a manifestement été profondément impacté en l’espace de quelques jours, le temps d’une éruption volcanique !

Le ciel est rouge, reflet de la lave qui s’écoule et qui bouillonne dans le cratère, au-dessus duquel nous distinguons des projections de lave en fusion monter à plusieurs dizaines de mètres. Je n’avais jamais vécu une éruption volcanique et celle-ci m’a marqué, par le spectacle grandiose qu’elle offre et la puissance tellurique qu’elle dégage.

Le WHY fait maintenant route au 150°, devant nous s’étend le Pacifique et 2300 milles de large avant de revoir la terre. Mais avant que nos regards ne se tournent définitivement vers le Sud, nos lignes s’agitent et nous remontons nos deux premières touches : des bonites qui nous nourriront plusieurs jours !

Pêche miraculeuse ! © Gaël Lagarrigue – Under The Pole

Merci Hawaii, Aloha !