UNE COLLABORATION UNIQUE ENTRE SCIENTIFIQUES ET PLONGEURS POUR EXPLORER LES ECOSYSTEMES PROFONDS

À LA DÉCOUVERTE DE LA TWILIGHT ZONE


La twilight zone, la couche de « moyenne lumière » de l’océan située entre 30 et 150 mètres sous la surface, est accessible depuis peu grâce aux avancées technologiques et techniques de plongée. Très peu explorée jusqu’à présent, elle possède un potentiel de découvertes sans pareille mesure.

barre bleu

LA TWILIGHT ZONE

LA NOUVELLE FRONTIÈRE

S’immiscer dans la zone mésophotique, là où les derniers rayons de lumière pénètrent l’océan, requiert un savoir-faire et beaucoup d’expérience. Au-delà de 60 mètres, les techniques classiques de plongée ne suffisent plus. Les submersibles, très coûteux d’utilisation, sont déployés en dessous de 150 mètres. L’entre-deux reste à explorer.

Cette couche de l’océan abrite de nouvelles espèces à découvrir, des écosystèmes à étudier et comportements à comprendre. On y découvre en moyenne 7 espèces par heure ! Pour cette troisième expédition, Under The Pole met à profit son expérience de la plongée en milieu extrême et reculé dans la recherche scientifique pour permettre l’étude de ces zones méconnues.

barre bleu

UN MONDE ENTRE LES MONDES

POURQUOI EXPLORER LA TWILIGHT ZONE ?

90% de l’océan reste à explorer, alors qu’il constitue une ressource incroyable : régulateur du climat, puits de carbone, ressources halieutiques qui représentent la principale source de protéines animales pour un milliard d’êtres humains… Explorer la twilight zone, c’est chercher à mieux connaître cette ressource qui nous est indispensable, découvrir de nouvelles espèces et écosystèmes, et mieux observer l’ampleur des changements qu’elle subit.

De 2017 à 2020, les scientifiques embarqués étudieront notamment la biofluorescence, les grands requins, et les coraux profonds (ou MCEs*). Les résultats des recherches seront accessibles à la communauté scientifique grâce aux publications des chercheurs embarqués, et au grand public par le biais d’images et documentaires.

* Mesophotic Coral Ecosystems (Systèmes Coralliens Mésophotiques)

barre bleu

10 ANS D’EXPÉDITION

LES APPORTS D’UNDER THE POLE

UN VOILIER ROBUSTE

La goélette WHY est une base logistique de plongée capable de sillonner toutes les mers du monde. Grâce aux réserves de nourriture embarquée, à ses cuves de carburant, à un désalinisateur, la goélette de 20 mètres a une autonomie de 2 mois avec 12 équipiers. Des pôles aux tropiques, elle s’adapte aux besoins des scientifiques embarqués pour faciliter et encourager leurs recherches. Le WHY donne accès à des zones reculées, en dehors des routes habituelles des navires océanographiques.

MATÉRIEL ET EXPÉRIENCE DE LA PLONGÉE PROFONDE

Les plongeurs d’Under The Pole utilisent des propulseurs sous-marins et des scaphandres à circuits fermés (ou “recycleurs”) qui permettent de plonger plus longtemps, plus profond et d’approcher au plus près la faune car ils ne font pas de bulles et sont donc silencieux. En validant durant deux années ces techniques en région polaire et en réalisant deux premières mondiales (première plongée à plus de 100 m en région polaire et première plongée à plus de 100 m sous la banquise), ils se sont bâtis une expérience unique.

INNOVATION EN TECHNIQUES DE PLONGÉE

Sur Under The Pole III, l’équipe de Recherche & Développement mettra au point un système de communication entre la surface et les plongeurs. Il relie la caméra sous-marine à un écran situé sur le WHY via un câble en fibre optique. Il est doublé d’un système audio qui permettra de décupler l’efficacité des plongées scientifiques : les plongeurs deviennent les yeux des chercheurs qui peuvent donner des consignes en direct (où regarder, quoi prélever…). Cela permettra aux scientifiques d’explorer la couche mésophotique (entre 30 et 150 mètres de profondeur), l’observer à distance, puis d’étudier les échantillons qui y seront prélevés.

L’équipe développera dès 2017 une “capsule” de vie à saturation qui sera testée en 2018 dans les eaux chaudes de la Polynésie. La saturation est l’équilibre que le plongeur atteint après un certain temps de séjour en immersion. À partir de ce moment, le plongeur peut rester indéfiniment à cette profondeur sans augmenter le temps nécessaire au retour en surface. Jusqu’ici, c’est une technique utilisée exclusivement dans la plongée industrielle sur les plateformes pétrolières ou gazières mais qui, appliquée de manière plus légère, pourrait révolutionner les études scientifiques du milieu sous-marin, en particulier plus profond.

barre bleu

UN OUTIL RÉVOLUTIONNAIRE

LE RECYCLEUR DE PLONGÉE

Une bouteille de plongée classique dure environ 45 minutes à 10 mètres de profondeur et seulement 10 minutes à 90 mètres – ce qui n’est pas du tout adapté à l’exploration des profondeurs.


Autonomie, plongées plus longues et plus profondes, le recycleur est de rigueur pour accéder à la twilight zone grâce à un circuit fermé, un usage de gaz et une décompression optimisés. Il récupère le gaz expiré, le traite, et le renvoi au plongeur, qui peut ajuster les gaz injectés selon ses besoins. Sans bulles, il permet au plongeur d’approcher au plus près une faune marine souvent craintive. Cette technologie est réservée aux plongeurs disciplinés et bien entraînés. Le matériel doit être entretenu à la perfection et lors de la plongée, les niveaux de gaz doivent être ajustés avec précaution.

barre bleu

LA SCIENCE SUR UTP III

DÉCOUVREZ LES PROGRAMMES SCIENTIFIQUES

BIOLUMINESCENCE & FLUORESCENCE NATURELLE

LES CORAUX PROFONDS

SUPERPRÉDATEURS

Under The Pole III • 2017-2020

Présentation
La Science
Le direct
Le blog
Nos partenaires

Envie de monter à bord ?

Explorer : embarquez avec nous

 

Partenaire principal

azzaro_logo

Vous voulez parler de nous ?

Espace presse

Vous êtes une entreprise ?

Espace partenaire
Devenir partenaire

Organiser une conférence

Envie de nous soutenir ?

Le Shop

Une question ?

Contact

À propos de ce site

Mentions légales