Le premier leg, débuté en mai 2017 s’est achevé en novembre 2017 avec le retour de l’ensemble de l’équipe en France pour quatre mois.

Cet hiver a été l’occasion de revenir sur les semaines de navigation vers le Groenland, les retrouvailles avec le bord, les amis groenlandais et de s’attarder un peu sur le récit du mythique passage du Nord Ouest que le Why a traversé tout au long du mois d’août 2017.

Ces quelques semaines françaises ont permis aussi de faire le plein de chaleur auprès des amis, de la famille, des partenaires, et de présenter en avant-première les images époustouflantes de ces navigations arctiques encore rares de nos jours. Dans le même temps, le programme de la capsule sous-marine, programme phare du second leg, qui couvrira la Polynésie, a été dévoilé et officiellement lancé à la Maison des Océans de Paris en février dernier.

Présentation officielle de la capsule à la Maison des Océans de Paris © Gaël Lagarrigue / Under The Pole

Une partie de l’équipe est repartie début mars vers Sitka, où le Why a été hiverné, pour un chantier de préparation, de réparation et de maintenance dans la perspective des dix-huit prochains mois de navigation dans les eaux, cette fois-ci, chaudes, du Pacifique. En somme, il s’agit de « dépolariser » le Why avec par exemple le remplacement du chauffage par des glacières, la conception de tauds (voiles d’ombrage) sur-mesure pour couvrir la quasi-totalité du pont, et ainsi éviter les brûlures du soleil …

Côté entretien, l’électricité a été optimisée, un nouveau parc batteries embarqué, le gréement inspecté … tout est passé au peigne fin pour ces prochains mois d’expédition qui doivent en amont être accordés avec précision !

Sylvain, de son côté s’est attelé à nettoyer et vérifier les moteurs, en les démontant pour notamment les tester après les navigations éreintantes du passage du Nord Ouest. Les injecteurs ont été éprouvés par un diéséliste pour s’assurer que les navigations passées n’ont pas eu raison d’eux. Verdict : malgré le grand âge des moteurs, ils restent en très bon état !

Sylvain au démontage des injecteurs © Gaël Lagarrigue / Under The Pole

Comme le WHY se prépare à naviguer 24h/24 pendant plusieurs semaines, un nouveau phare est amarré à la proue du bateau pour contrôler efficacement l’absence d’objets flottants (OFNI) qui pourraient endommager le bateau en cas de collision.

Alexis installe à l’étrave un projecteur supplémentaire © Gaël Lagarrigue / Under The Pole

Durant ce mois de chantier, l’équipe est hébergée chez Frances Brann et Erik de Jong, rencontrés quelques mois plus tôt à Nomes, dans le détroit de Bering. C’est ici, dans leur salle à manger, que Emmanuelle et Ghislain préparent et définissent le programme polynésien, en anticipant les distances à couvrir pour tenir le calendrier des nombreux programmes scientifiques, trouver les abris et mouillages les mieux exposés, les points de ravitaillement pour le frais, les points de chute les plus adaptés aux rotations d’équipage …

Emmanuelle et Ghislain étudiant les cartes de polynésie © Gaël Lagarrigue / Under The Pole

Nous avons préparé en amont les vivres pouvant être stockés dans les équipets (rangements / placards dans les fonds perdus et sous bannettes) du bateau. Pour cela, les stocks sont régulièrement mis à jour ; les vivres fraîchement arrivés à bord sont inventoriés, déballés pour réduire au maximum les déchets embarqués, ils sont ensuite classés et disposés selon un plan précis pour que la préparation des repas ne se transforme pas en expédition parallèle !! C’est Alexis et Armand qui sont en charge de cette mission !

Alexis en compagnie d’Armand au rangement minutieux des vivres © Gaël Lagarrigue / Under The Pole

Parallèlement à la base de Concarneau, un container de 16 tonnes de fret a été préparé avec du matériel commandé des semaines, voire des mois en amont. Ce fret est chargé et envoyé par porte- container à destination de Papeete. Il va mettre deux mois à rallier Concarneau à son port de destination polynésien.

À son bord, rien ne doit être oublié pour les dix-huit mois à venir, et tout doit y trouver place …

Préparation du container en partance de Concarneau © Gaël Lagarrigue / Under The Pole

Ce mois de chantier a aussi été mis à profit pour l’observation de la faune locale. Rien n’échappe aux yeux affûtés de l’équipe d’Under The Pole, qui, entre deux dossiers techniques, s’accorde une pause pour aller à la chasse aux images uniques de baleines, phoques, lions de mer ou autres grizzly.

Grizzli © Gaël Lagarrigue / Under The Pole

Observation des baleines © Gaël Lagarrigue / Under The Pole

Under The Pole se prépare à passer, pour la première fois en dix ans d’expédition sous-marine, dans l’hémisphère sud !!

Ghislain et Armand étudient les fronts pour se frayer une route © Gaël Lagarrigue / Under The Pole